language: Deutsch   Français   italiano   Español   Português   日本語   russian   arabic   norwegian   swedish   danish   Nederlands   finland   ireland   English  

L'Allemagne dans le rouge, la France dans l'impasse | Atlantico.fr

L'Allemagne dans le rouge, la France dans l'impasse Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.

Revue d'analyse financière Publié le 19 Août 2014 L'Allemagne doit faire face à une récession pour le deuxième trimestre  Crédit REUTERS/Kai Pfaffenbach

François Hollande est désormais dans une impasse. Il est rattrapé par le désastre économique qu’il a lui même largement contribué à provoquer. Nous sommes en alerte rouge sur la croissance et les déficits. Les chiffres du chômage qui seront annoncés à la fin du mois confirmeront que le chef de l’Etat s’est trompé dans toutes ses prévisions. 

montres En face de cette situation, tout responsable remettrait en cause une politique économique qui donne des résultats aussi médiocres. Lui non. Il continue de penser que si la France va mal c’est de la faute des autres. 

Breitling Jean Christophe Cambadélis le patron du PS,  n’a qu’une idée, c’est d’abandonner l’objectif de 3% de déficit budgétaire qui constituait pourtant un engagement de la France… Cela lui a attiré une réponse cinglante de Jens Weideman le Président de la Bundesbank.

faux L’Allemagne refusera toute concession à François Hollande.

pas cher Michel Sapin, ministre des Finances et des comptes publics, dans un article du Monde pense qu’il faut réorienter les politiques européennes. Le net ralentissement de l’économie qui enregistre un deuxième trimestre d’affilée de stagnation est donc très loin du retournement annoncé par François Hollande. Tous les moteurs de l’activité sont en panne. 

montres La dette française devient un vrai sujet. Compte tenu des remboursements, le Trésor français doit encore lever 183 Md€ d’ici la fin de l’année et encore 252 Md€ en 2015. Pour le moment la Chine et le Japon sont les plus gros acheteurs de  dette française. Cela risque de ne pas suffire Avec un encours de 2000Md€ une hausse de 200 points de base rendrait l’équation budgétaire très vite intenable. La BCE va donc rester attentive.

Breitling Dans la réalité un certain nombre de fonds d’investissement ont commencé à vendre de la dette française et d’acheter en face de la dette grecque. Cela en dit long sur le niveau de confiance des investisseurs étrangers à l’égard de la France...

La nouvelle la plus importante de la semaine , c’est l’entrée très probable de l’ Allemagne en récession. L’indicateur ZEW est tombé comme une pierre à 8,6 en août contre 27,1 en juillet. Ce chiffre est très nettement en dessous des prévisions des  économistes qui attendait un chiffre autour de 17. L’économie souffre des difficultés de ses partenaires commerciaux  notamment de la France et de la Russie. 

En Europe , le PIB a stagné au T2 contre + 0,2% au T1. Si la reprise s’installe en Espagne et au Royaume Uni, les économies françaises, italiennes et allemandes calent. Cela devrait accroitre la pression sur la BCE pour intervenir

Au Japon , la croissance pique du nez. Le PIB a reculé de 68% en rythme annualisé au deuxième trimestre. La hausse des salaires ne compense pas la progression de l’inflation.

A suivre de près même au mois d’août…

 

 

RSS Je m'abonne à partir de 4,90€ Ajouter au classeur Suivre ce contributeur Lecture zen Intéressé par cet auteur ? Pour retrouvez facilement ses articles dans votre compte et recevoir une alerte à chacune de ses contributions : Lire ou relire plus tard Pour classer cet article et le retrouver dans votre compte : Besoin de vous concentrer Pour lire cet article dans sa version zen : Je m'abonne Déjà abonné ? Pseudonyme ou email * Saisissez votre pseudonyme ou votre email pour Atlantico. Mot de passe * Saisissez le mot de passe correspondant à votre compte. Avez-vous oublié votre mot de passe ? atlantico sur facebook Suivre @atlantico_fr notre compte twitter RSS Je m'abonne à partir de 4,90€ Ajouter au classeur Suivre ce contributeur Lecture zen Intéressé par cet auteur ? Pour retrouvez facilement ses articles dans votre compte et recevoir une alerte à chacune de ses contributions : Lire ou relire plus tard Pour classer cet article et le retrouver dans votre compte : Besoin de vous concentrer Pour lire cet article dans sa version zen : Je m'abonne Déjà abonné ? Pseudonyme ou email * Saisissez votre pseudonyme ou votre email pour Atlantico. Mot de passe * Saisissez le mot de passe correspondant à votre compte. Avez-vous oublié votre mot de passe ? En lire plus dans le dossier : "Revue d'analyses financières"

Mots-clés: croissance | europe | Allemagne | Récession | Japon | Dette française

Economie | Finance

  Commentaires Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours. Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

Par Ganesha - 19/08/2014 - 14:35 - Signaler un abus Perseverare Diabolicum

La situation me paraît relativement simple et claire : c'est le continent entier qui s'effondre, montrant que la ''Merveilleuse Politique d'Austérité'' menée depuis des années par la Commission Européenne de mr Barroso, sous les ordres directs de Frau Merkel, armée de sa cruelle cravache, nous a plongé au fond du trou ! En ce moment, il y a encore moyen de me contredire : ''Ragnagna (de la Führerin ?), il y a encore quelques pays qui ont réussi à faire 0,5 % de croissance, et il faut persévérer dans l'erreur, foncer toute blinde !'' Attendons donc que cela continue de s'aggraver, et cet automne, les européens pourront commencer à discuter réellement et calmement d'un ''Autre Système'' !

Par Enjoy - 19/08/2014 - 17:33 - Signaler un abus @Ganesha

si je comprend viens , vous voulez continuer à vivre au dessus de vos moyens , c'est cela que vous a inculqué votre maman ? vous n'avez donc pas d'honneur ?

Par Enjoy - 19/08/2014 - 17:34 - Signaler un abus @Ganesha

si je comprend bien .... évidemment ..

Par assougoudrel - 19/08/2014 - 19:48 - Signaler un abus Catastrophe! Il n'y a

plus de papier cul à bord et pourtant, le navire vient d'appareiller et le Capitaine Hollane et son équipage ont la diarrhé. Une situation merdique.

Par Ganesha - 19/08/2014 - 19:56 - Signaler un abus Enjoy

Cher ami, vu le ton de votre message, cela me paraît plutôt mal parti... Mais je vais tout de même vous répondre brièvement ! Les ''soit-disant dettes d’État'' sont en fait un moyen de blanchir les gains boursiers scandaleux et frauduleux de la Haute Finance Internationale. Suivant, entre-autres, l'exemple récent de l'Argentine, leur remboursement sera très sélectif, le reste connaîtra le sort des ''Emprunts Russes'' en 1917. Le discours moralisant et culpabilisateur suivant lequel chaque citoyen français, y compris les nourrissons et leurs parents RMIstes, ont une dette d'honneur à rembourser à tout prix, quitte à se priver de nourriture, se lisait beaucoup ici il y a quelques mois, mais vous semblez avoir besoin d'une sérieuse ''mise à jour''. Bon courage...

Pour commenter : Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne Je me connecte Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est vice-président de l ’Institut des Libertés , un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.

Voir la bio en entier

Suivre ce contributeur

Intéressé par cet auteur ? Je m'abonne Je me connecte Suite à une évolution technique, cette fiche biographique contributeur n'est plus utilisée, si vous souhaitez suivre l'un de ces contributeurs, nous vous invitons à le faire directement depuis sa fiche individuelle que vous pouvez retrouver ici

En savoir plus Et après avoir détourné la croissance européenne ces dernières années, l’Allemagne bien partie pour entraîner la zone euro vers le fond Le grand hold-up : comment l’Allemagne a capté 89% de la croissance européenne sur les 5 dernières années (et pas seulement grâce à ses mérites)